AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON RECHERCHE CLAUDE CRANE, MARNIE STONEBROOK, SAM MERLOTTE, ET BEAUCOUP D'AUTRES!

LES SOIRÉES CHATBOX SONT LES VENDREDI ET SAMEDI DES 21H

Partagez|

Une Couverture Classique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar


▌Dispo pour rp ? : Oui

▌Sexe : Masculin
▌Sms : 1720
▌Total des points : 1984
▌Birthday : 31/03/1987
▌Age : 30
▌Localisation : A Bon Temps pour l'instant
▌Humeur : Soucieux de protéger mon secret


MessageSujet: Une Couverture Classique Mar 3 Jan - 18:11


Il y a des jours ou je préfères rester coucher. Lorsque je vivais avec Arlette, jamais je n'osais penser ce genre de choses, ma vie était presque parfaite, remplie de joie, d'aventures, de magie, rien à voir avec ma vie actuelle. Depuis ma rencontre avec le père D'Ella, la magie ressemblait à un véritable Enfer. Ce destin, ces choses à faire, je voulais au départ vivre tranquillement, avec mon grand âge j'en avais le droit non ? Bien entendu, j'étais encore jeune en apparence et je voulais voir le monde d'un œil averti. Pourtant, notre relation m'apportait beaucoup. Jamais avant Arlette, je ne pouvais ressentir de la confiance dans le genre humain. J'ai découvert à leur côté des valeurs insoupçonné chez moi révélant ainsi des traits de caractères au delà de ma nature profonde. A écouter les miens, je devais me reproduire puis rentrer dans mon monde en attendant la récolte, cela me faisait une belle-jambe, je ne suis pas un taureau de compétition. En décidant d'infiltrer son organisation, Peter nous a adressé sa plus belle preuve de confiance. Ses dons dépassaient de beaucoup les miens dans une certaine mesure, j'avais au moins l'audace de le reconnaître.

D'ailleurs, ma journée allait être rythmée par l'un de ses pouvoirs. En effet, en décrochant le téléphone, je n'imaginais pas la tâche qui m'attendait. Aux dernières nouvelles, Constance Alden, une haute membre de l'Ordre avait débarqué non loin de Bon Temps. Elle avait ouvert une sorte de café magique sans doute une couverture pour se fondre à Shreveport... Eric & Pam n'allait pas apprécier cette nouvelle... Après tout je m'en moque, qu'ils aillent bruler en Enfer, je n'avais que faire de leur avis. Pourtant, depuis que j'avais goûté au sang de Mrs DeBeaufort, je n'arrêtais pas de rêver d'elle à croire qu'elle hantait chacune de mes pensées. Vous pensez bien que je préfères garder ce petit secret pour moi, en attendant, de comprendre l'effet du sang de vampire sur quelqu'un comme... moi.
Une fois de plus, j'allais devoir mettre de côté mon affaire afin de rendre visite à une personne que je connais pas. Le voyage se déroula sans heurt, je connaissais bien la route depuis cette histoire avec Marnie, la protection d'un vampire millénaire et la gestion d'une relation compliquée avec une Fashion Vampirella, rien que d'y penser, j'en ai des sueurs froides.

La pluie commençait à perler sur mon visage dès que mon corps passa le pas de cette maudite porte. J'étais de mauvaise humeur à cause de... ça ne vous regarde pas. Ma voiture démarra du premier coup cette fois, je finis par pousser un cri de soulagement. Prendre la route de si bonne heure, j'aurai pu me téléporter mais j'allais à Shreveport, le fief de nombreux vampires. Nous étions certes en pleine journée, toutefois, laisser une trace de mon passage serait un pur suicide. Les panneaux défilaient et je peinais à y voir clair entre la danse de mes essuie-glaces, l'Amérique et ses paysages uniques me donnaient envie de retourner chez Maab pour le coup, ces étendues désertiques jonchées d'une forêt sinistre... berk... Où était passé mon côté Faérique pour le coup ! ENFIIIN le panneau Shreveport, j'étais soulagé, j'espérais que cette Constance allait m'accueillir les bras ouverts. Trouver sa boutique bizarre me prit presque un quart d'heure, apparemment elle avait du succès à en juger par le nombre de clients qu'elle comptait. La pluie n'avait pas arrêté les habitués on dirait ou alors l'épisode Marnie avait rendu la magie plus populaire, c'était le moment de prendre la température, pour mon information personnelle. Je gagna l'entrée du White Rabbit en me pressant sur les derniers pas, la pluie me faisait tellement horreur... OUIII C'est pour cette raison que je suis de mauvaise humeur, un faé à aussi des défauts à la fin !!!

La petite sonnette, détestable (désolé encore ma mauvaise humeur), retenti lorsque je poussa la porte. Mon sourire de circonstance fit naturellement son apparition tandis que mon regard croisait un à un les premiers clients de la boutiques. Certains étaient plongés dans leur discussion tandis que d'autres semblaient captiver par ma personne, pourquoi je ne me pose pas la question. Je fit mine de chercher une table espérant croiser la propriétaires des lieux. Mon don télépathique se montra d'une grande utilité une nouvelle fois, lire dans leur esprit me baignait de bonheur sauf quand je tombais sur certains secrets embarrassants. Beaucoup étaient humains, un loup-garou et un métamorphe, je n'avais rien à craindre d'eux, leurs projets étaient tout autres comme passer la soirée avec une personne de l'autre sexe ou finir au lit devant un bon film en célibataire. Cette intrusion dans tous ses esprits me fatigua quelque peu, je finis par trouver du repos sur un fauteuil très chic, cette femme avait un goût prononcé pour la classe, je n'arrivais pas à comprendre le but de cette manœuvre et je savais que mes questions ne resteraient pas sans réponse. Attendant patiemment sa venue, je faisais mine de regarder un livre sur les sortilèges de bases.. un jeu d'enfant pour une couverture...




Dernière édition par Lloyd A. Witherdale le Dim 4 Mar - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Hey, c'est

▌Sexe : Féminin
▌Sms : 39
▌Total des points : 62
▌Birthday : 27/06/1988
▌Age : 29


MessageSujet: Re: Une Couverture Classique Sam 28 Jan - 11:20

La journée avait été plutôt longue et comme chaque jour depuis prés d'une semaine les clients continuait à affluer dans la petite boutique. Le salon de thé avait eu un peu de succès mais c'était surtout le coté occulte et touchant au surnaturelle de la boutique qui avait attiré une clientèle plus nombreuse et particulière. Wiccans, loups-garous, métamorphes.... Et le panel était plutôt large. Allant du jeune et timide apprenti sorcier, à la Wiccane la plus expérimenté. Certains venaient aussi ici pour faire des rencontres. La plupart revenaient. Et même si elle avait pensé perdre un peu d'argent au départ, elle commençait à engranger des bénéfices intéressant, même si ce n'était pas sa préoccupation première. Constance se sentait bien finalement dans cette petite boutique sortant des normes. Et puis elle avait réalisé quelque chose qu'elle voulait faire depuis longtemps. Ouvrir sa propre librairie. Les clients pouvaient dorénavant acheter des classiques de la littérature mais aussi des ouvrages concernant la sorcellerie. Elle avait su s'organiser l'ouverture s'était bien passé, et la transmission de la nouvelle avait bien marché. Le Nouvel Ordre avait été plutôt satisfait de l'ouverture du White Rabbit, mais il n'avait toujours pas envoyé l'aide qu'elle avait demandé. En effet, Constance avait proposer qu'un membre vienne l'aider, mais il n'y avait pas eu de réponse pour l'instant. Constance jeta un coup d’œil aux alentours. Il pleuvait dehors et la vitre se couvrait légèrement de buée, mais à l'intérieur la température était agréable et les clients se réchauffait grâce à des boissons chaudes soigneusement préparés par elle. Des fauteuils étaient éparpillés dans la pièce De bonne qualité en plus. Elle aurait toutefois bien apprécié une aide mais on n'avait toujours pas répondu à sa petite annonce pour trouver un employé.

Les lieux étaient bondés. Entre ceux qui fouillait dans les rayons pour trouver leur bonheur et ceux tranquillement installé dans les fauteuils en train de déguster un thé ou un chocolat chaud. Oui tout aurait pu être absolument parfait. Mais cette journée, cette journée en particularité avait été une journée pourrie. Oui voilà ce qu'était en train de se dire la jeune femme. Un émissaire de ses majestés les vampires s'étaient pointés, pour essayer de menacer le jeune femme peut-être ? Leur émissaire n'avait pas du tout l'air menaçant en fin de compte, c'était un mordu envoyé par son maitre c'est tout. Du moins, elle lui avait gentiment répondu avec un sourire éclatant alors qu'intérieurement elle se retenait de lui crier des imprécations au visage. Il avait juste jeté un coup d’œil aux alentours, s'en doute pour faire un rapport à ses maitres un peu plus tard.
Le carillon de la porte averti qu'un nouveau client venait d'entrer, il se dirigea vers un fauteuil et s'installa dedans. Constance décida d'aller saluer l'inconnu. Elle ne l'avait jamais vu ici et puis question de courtoisie. De plus si elle restait au comptoir toute la soirée, elle allait surement devenir dingue donc autant aller lui parler un peu. Elle sortit de derrière le comptoir, salua quelques personnes au passage et se dirigea vers l'homme en priant qu'il n'ait pas envoyé encore un émissaire. L'homme en question semblait attirer les regards de plusieurs personnes.

Bonsoir, commença-t-elle avec amabilité, Constance Alden la propriétaire des lieux et tenancière aussi. Désirez-vous quelque chose à boire ? Ou cherchez-vous un ouvrage en particulier ?

Elle sourit au nouveau venu. Peut-être lui dirait-t-il la raison de sa présence ? Il avait pris un livre de sortilèges qu'il était en train de feuilleter, peut-être désirait t-il tout simplement en savoir un peu plus sur les lieux, sur la nouvelle boutique de magie en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une Couverture Classique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ϟ shreveport :: The Withe Rabbit-